Accueil / Une / L’olivier d’or attribué au film “Justice rendue” de Ali Reggane
Pour la clôture de cette édition qui s’est tenue jeudi à la maison de la culture Mouloud-Mammeri, le jury a récompensé les concurrents des différentes catégories : meilleurs court et long métrages, meilleur scénario, meilleur film documentaire(...)

L’olivier d’or attribué au film “Justice rendue” de Ali Reggane

Pour la clôture de cette édition qui s’est tenue jeudi à la maison de la culture Mouloud-Mammeri, le jury a récompensé les concurrents des différentes catégories : meilleurs court et long métrages, meilleur scénario, meilleur film documentaire, meilleur film d’animation et meilleures interprétations féminine et masculine.

Ce fut dans une ambiance festive et en présence du ministre de la Communication, Hamid Grine, et de son homologue de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, ainsi que du wali de Tizi Ouzou, Brahim Merad, que fut clôturée, jeudi après-midi, à la maison de la culture Mouloud-Mammeri, la 14e édition du Festival annuel du film amazigh de Tizi Ouzou. Après une compétition très serrée qui aura duré six bonnes journées dans les deux salles de cinéma de la maison de la culture Mouloud-Mammeri et de la cinémathèque de Tizi Ouzou, le jury semble avoir eu beaucoup de mal à départager les différents concurrents, notamment dans les deux séries de court et de long métrages.
Toujours est-il que le prix du meilleur scénario a été attribué à Malika Bouhadef, enseignante de profession, alors que le prix du meilleur film documentaire a été décerné, à l’unanimité, au film intitulé De la Maison-Blanche à l’océan bleu, de Abderazak Larbi-Chérif qui a réalisé un chef-d’œuvre sur la vie et l’itinéraire de ce grand chanteur populaire que fut le regretté Cheikh El-Hasnaoui. Le prix du meilleur film d’animation a été remporté par Innocence, d’Ifaz Matoub, alors que la palme du meilleur court métrage a récompensé Chabanou, réalisé par Mourad Bouamra. Enfin, il y a eu beaucoup de suspense pour l’attribution des distinctions en long métrage. C’est ainsi que le prix de la meilleure interprétation féminine est revenu à la jeune Soraya Aït Abderrahmane dans Awhid, de Djamel Guennid, et le prix de la meilleure interprétation masculine a été attribué à Chérif Azrou pour son rôle joué dans Le chant des cigales, de Ali Berkennou.
Enfin, la nombreuse assistance avait bien du mal à retenir son souffle pour connaître le verdict tant attendu dans la catégorie des longs métrages. C’est sous les applaudissements nourris de la grande foule que le jury du festival révélera que le film intitulé Justice rendue, de Ali Reggane, avait remporté haut la main le fameux olivier d’or récompensant le meilleur long métrage de ce 14e festival. “Personnellement, j’étais quelque peu optimiste pour remporter cet olivier d’or du meilleur long métrage, mais cela ne diminue en rien le mérite de tous les autres concurrents auquel je dédie cette palme”, dira le jeune réalisateur, visiblement très heureux et surtout fort ému par une telle distinction.

M. H.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

L’olivier d’or attribué au film “Justice rendue” de Ali Reggane

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0