Accueil / Une / L’UE et l’AIEA craignent l’avènement d’un “terrorisme nucléaire”
L’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) et le coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, l’expert belge Gilles de Kerchove, ont mis en garde contre le risque de ce qu’ils appellent le “terrorisme nucléaire”, ont rapporté l’agence de presse française AFP et le quotidien belge La Libre Belgique. “Les États membres doivent manifester un intérêt accru à renforcer la sécurité nucléaire”, a indiqué le secrétaire général de l’AIEA, Yukika Amano, dans un entretien à l’AFP. Plus inquiet, Gilles de Kerchove a affirmé qu’il ne faudrait pas être étonné “qu’avant cinq ans, il y ait des tentatives d’utiliser Internet pour commettre des attentats”, a rapporté La Libre Belgique. “C’est-à-dire entrer dans le Scada (ndlr : Supervisory Control and Data Acquisition), le centre de gestion d’une centrale nucléaire, un barrage, un centre de contrôle aérien ou l’aiguillage des chemins de fer”, a-t-il expliqué. Quelques semaines avant les attentats de Bruxelles, les autorités belges ont renforcé la sécurité autour des sites et centrales nucléaires, en déployant plus d’une centaine de militaires, après avoir appris que des terroristes pourraient les prendre pour cible. L. M.

L’UE et l’AIEA craignent l’avènement d’un “terrorisme nucléaire”

L’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) et le coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, l’expert belge Gilles de Kerchove, ont mis en garde contre le risque de ce qu’ils appellent le “terrorisme nucléaire”, ont rapporté l’agence de presse française AFP et le quotidien belge La Libre Belgique.
“Les États membres doivent manifester un intérêt accru à renforcer la sécurité nucléaire”, a indiqué le secrétaire général de l’AIEA, Yukika Amano, dans un entretien à l’AFP. Plus inquiet, Gilles de Kerchove a affirmé qu’il ne faudrait pas être étonné “qu’avant cinq ans, il y ait des tentatives d’utiliser Internet pour commettre des attentats”, a rapporté La Libre Belgique. “C’est-à-dire entrer dans le Scada (ndlr : Supervisory Control and Data Acquisition), le centre de gestion d’une centrale nucléaire, un barrage, un centre de contrôle aérien ou l’aiguillage des chemins de fer”, a-t-il expliqué. Quelques semaines avant les attentats de Bruxelles, les autorités belges ont renforcé la sécurité autour des sites et centrales nucléaires, en déployant plus d’une centaine de militaires, après avoir appris que des terroristes pourraient les prendre pour cible.

L. M.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

L’UE et l’AIEA craignent l’avènement d’un “terrorisme nucléaire”

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0