Accueil / Une / MCO : “Baba ne recrute que des vétérans et des inconnus !”
L’élimination sans gloire dès le premier tour de la coupe d’Algérie a provoqué un raz de marée d’indignations et de critiques au niveau de la galerie mouloudéenne, connue aussi bien pour son chauvinisme que par sa versatilité.

MCO : “Baba ne recrute que des vétérans et des inconnus !”

L’élimination sans gloire dès le premier tour de la coupe d’Algérie a provoqué un raz de marée d’indignations et de critiques au niveau de la galerie mouloudéenne, connue aussi bien pour son chauvinisme que par sa versatilité. Principales cibles de la colère oranaise : le président Belhadj “pour ses erreurs de management à répétition”, l’entraîneur Bouali “pour ses choix contestables” et quelques joueurs comme Natèche “qui enchaîne les bourdes”, Lemmouchia et Berramla “qui n’apportent strictement rien au jeu de l’équipe”. Au premier responsable des Rouge et Blanc, il a été reproché sa politique de recrutement désastreuse qui a valu au MCO d’avoir une équipe boiteuse, déséquilibrée et loin de répondre aux attentes des habitués du stade Ahmed-Zabana. “Baba ne recrute que des joueurs vétérans comme Khaled Lemmouchia, qui n’a pas joué depuis trois ans et qui perçoit 10 000 euros par mois, ou Tayeb Berramla qui s’est avéré samedi être un grand bide. Et quand ce ne sont pas des pré-retraités du football, ce sont d’illustres inconnus comme ces Demmane, Bouhanniche, Ziad ou encore cet émigré Ouarti qui vient de débarquer”, pestera, à ce sujet, un des proches de l’équipe “très remonté contre le président Baba qui ne fait rien pour mettre hors d’état de nuire ses proches collaborateurs qui recrutent des anonymes et des joueurs finis pour toucher des commissions”. Ce phénomène de “dirigeants-racketteurs” qui prend une dangereuse ampleur au MCO avait, pour rappel, été dénoncé en des termes crus par Liberté à deux reprises dans un passé relativement récent. Une première fois dans l’édition du mardi 9 juillet 2013 lorsque nous avions cité nommément “deux dirigeants qui avaient touché respectivement 85 et 35 millions de centimes de commissions” de la part de joueurs qu’ils avaient recrutés. Une seconde fois le 1er juillet 2015 lorsque nous avions rapporté les détails de “l’affaire Moussi” et dénoncé ce business illégal auquel s’adonnent des responsables et (très) proches du président Baba qui s’étaient partagé en quatre les 160 millions de centimes défalqués à l’ex-joueur de l’US Chaouia pour le faire signer au MCO. Mais toujours aussi crédule, le président Belhadj Mohamed, dit Baba, continue de “ne rien voir”, ce qui lui vaut des critiques de plus en plus virulentes des supporters et Ultras du club qui “vouent toujours, en revanche, un énorme respect à l’ancien entraîneur Jean-Michel Cavalli, le seul à avoir osé dénoncer publiquement les méfaits de ces dirigeants-racketteurs”.

R. B.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

MCO : “Baba ne recrute que des vétérans et des inconnus !”

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0