Accueil / Une / Mobilis signe avec la SPA Elit pour un VPN 3G plus plus
Il s’agit d’une solution qui permettra aux différentes filiales du groupe de s’interconnecter pour être plus efficaces en interne et vis-à-vis de la clientèle.

Mobilis signe avec la SPA Elit pour un VPN 3G plus plus

Il s’agit d’une solution qui permettra aux différentes filiales du groupe de s’interconnecter pour être plus efficaces en interne et vis-à-vis de la clientèle.

Mobilis et la SPA Elit (El-Djazaïr Information Technology), filiale du groupe Sonelgaz, ont signé jeudi au siège de la direction générale de l’opérateur un contrat cadre pour le déploiement d’un réseau VPN (Virtual Private Network) 3G++. Un acquis des plus précieux, en effet, pour le groupe Sonelgaz qui, selon ses responsables, “s’investit pleinement dans le déploiement technique pour améliorer ses performances”. Cela permet à Mobilis, par la même occasion, de donner un sens au développement des technologies et la pertinence de les mettre au service du secteur économique comme développé par Saâd Damma, P-DG de Mobilis.
Celui-ci a souligné, à l’occasion, que “ce contrat est le fruit du partenariat entre Mobilis et Sonelgaz aux fins de permettre à toutes les sociétés du groupe d’être plus efficaces et répondre au mieux aux besoins des clients”. C’est d’ailleurs, à ce titre, que Sonelgaz s’est engagé également avec Mobilis en adoptant une plateforme de télé-relève M to M (machine to machine).
Le partenariat, en question, a été conclu au début de l’année en cours avec les quatre sociétés de distribution l’électricité et du gaz du Groupe Sonelgaz, à savoir SDA, SDC, SDE, SDO. Une solution qui permet au groupe de faire l’économie du temps en évitant les déplacements de ses éléments et d’extraire les données du compteur à distance tout en exploitant plusieurs données enregistrées par le compteur en temps réel, et ce, grâce à des SIM GSM-Data/GPRS Mobilis.
Des objectifs de performance affirmés, également, avec force, par Abdelouahab Boukharouba, P-DG d’Elit, visiblement ravi de la conclusion de pareille initiative. “Ce contrat va nous permettre de régler beaucoup de problèmes de communication.
Sonelgaz dispose d’innombrables structures (40 sociétés) qui sont disséminées à travers le pays, et ce réseau reliera, pour le moment, 800 sites pour atteindre au bout d’une année pas moins de 1 000”, a-t-il déclaré. Et de poursuivre : “Cette solution connectera tous ces sites et permettra une meilleure communication et une meilleure vérification des systèmes.
Les bénéfices seront répercutés sur la qualité de service à l’endroit des citoyens en matière de fourniture de services dans le domaine de la distribution, du transport et de la production des énergies de l’électricité et du gaz.”
L’orateur insistera sur “l’opportunité de disposer d’un outil à même de favoriser la mise en place des systèmes importants pour les sociétés du groupe”, non sans manquer de saluer au passage l’opérateur Mobilis “d’être en mesure d’offrir de telles prouesses”. Abdelouahab Boukharouba nous affirmera, en marge de la rencontre, que pareil contrat “fera économiser au groupe de grandes dépenses”. Cela étant, pareil contrat signifie, cependant, une mauvaise nouvelle pour Algérie Telecom qui vient, ainsi, perdre un des plus importants clients, même si le PDG d’Elit a déclaré que “Sonelgaz continuera à travailler avec les deux”.
À noter que cette filiale de Sonelgaz, chargée, entre autres, d’élaborer des politiques et stratégies en matière de systèmes d’information, s’est engagée sur un plan de déploiement d’un réseau VPN (Virtual Private Network) 3G++ pour faciliter la transmission de données entres les différentes filiales du groupe Sonelgaz en utilisant le réseau et les routeurs d’ATM Mobilis conçus pour permettre aux filiales du groupe de s’interconnecter via une APN privée dédiée (Elit), avec une plage d’adresse IP publique, sur les SIM VPN 3G++ embarquées dans des modems, en haut débit et avec une sécurisation totale des données.

Les opérateurs toujours en attente pour lancer le M-paiement
Le P-DG de Mobilis a saisi l’occasion pour revenir sur le chapitre M-paiement et révéler que “sur ce dossier, Mobilis a finalisé l’aspect technique et nous sommes en attente du feu vert de la Banque d’Algérie”. Il insistera : “Aucun des opérateurs ne l’a fait jusqu’à présent pour la simple raison que ce service n’est pas encore opérationnel contrairement aux déclarations d’un opérateur.” Il poursuivra en marge de la rencontre à propos de la couverture 3G que “Mobilis couvrira l’ensemble du pays à partir du 2 décembre prochain”.
Et précise à propos de l’éventuelle décision de permettre à ses concurrents d’accélérer le déploiement contrairement à ce qui est stipulé actuellement que “Mobilis est en droit de réclamer un dédommagement compte tenu du montant financier dont Mobilis s’est acquitté pour avoir la première position dans le classement”. Saâd Daama a souligné, par ailleurs, la pertinence d’optimiser l’utilisation de la 3G à travers des offres étudiées dédiées au secteur économique.

N. S.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Mobilis signe avec la SPA Elit pour un VPN 3G plus plus

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0