Accueil / actualite / “Nous sommes prêts pour la 4G, mais…”
Joseph Ged, le DG d’Ooredoo, a indiqué, hier soir, que l’opérateur téléphonique Ooredoo n’a pas augmenté et demeure fidèle à son engagement pris, il y a quelques mois, de ne pas augmenter ses tarifs.

“Nous sommes prêts pour la 4G, mais…”

Joseph Ged, le DG d’Ooredoo, a indiqué, hier soir, que l’opérateur téléphonique Ooredoo n’a pas augmenté et demeure fidèle à son engagement pris, il y a quelques mois, de ne pas augmenter ses tarifs. “Comme lors de la dernière rencontre avec la presse, j’ai donné ma parole qu’Ooreddo n’augmentera pas ses tarifs, aujourd’hui, je vous le confirme, il ne le fera pas dans le futur. Ce que nous avons changé est le mode de facturation de la première minute. C’est le premier palier de 30 secondes qui a été annulé, alors que les autres paliers sont restés
exactement les mêmes. Le tarif de 1 seconde à 60 secondes est de 7,88 (8 DA), alors qu’avant, celui de
1 à 30 secondes était à 4 DA”, a-t-il affirmé.
Pour l’exemple, explique-t-il, “lorsque vous entrez dans une supérette pour acheter une bouteille d’un demi-litre de jus et qu’il vous propose celle d’un litre au prix de deux fois celle de ½ litre, c’est du pareil au même. Donc, le prix de la minute de téléphone n’a pas changé”.
Le DG d’Ooreddo explique ce changement par le souci de maintenir “l’équilibre concurrentiel et financier” qui, “pour plusieurs facteurs aujourd’hui, nous a amenés à abolir le premier palier”, indiquant qu’il s’agit du “moindre changement qu’on pourrait faire pour garder l’équilibre entre le marché, les obligations et les investissements”. “Cela n’affecte pas tous les clients. Cela affecte les courts appels, certes, mais de façon minime”, a indiqué M. Ged.
Selon ce dernier, “la téléphonie est le produit ou le service, tous secteurs confondus en Algérie, où les prix baissent”. Il a affirmé que “c’est depuis 12 ans, depuis que Nedjma existe, après qu’Ooredoo a pris la relève, que les prix baissent. Nedjma a été le premier à baisser les tarifs et à démocratiser le mobile en Algérie. Avec toutes les promotions et toutes les offres qu’on fait, les prix continuent à baisser”.
Tout en se félicitant de la confirmation par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) du contenu communiqué de presse de l’opérateur, il a affirmé qu’il fallait qu’elle intervienne depuis 2 jours, ce qui aurait pu éviter 48 heures de polémique inutile pour le marché.
Il devait, suite à cela, accuser, sans les nommer, des opérateurs concurrents, en affirmant que “certains se croient plus intelligents pour tirer profit de la situation qui les pénalise eux-mêmes”, et ce, avant de souligner la nécessité d’une éthique. “Chacun est libre de commercialiser (ses produits) dans une concurrence saine et loyale. Mais, il y a une éthique qu’il faut respecter dans la concurrence”. Selon lui, “les Algériens savent qui travaille et qui fait semblant de le faire. Qui est le premier et qui fait semblant de l’être.” Néanmoins, pour clore ce chapitre, M. Ged dira : “Cet épisode est derrière nous.”
Concernant la 4G, le responsable d’Ooredoo dira : “Nous encourageons l’introduction de la 4G et Ooredoo est prête pour son lancement. Le réseau a été modernisé et des investissements ont été consentis pour cela.” Mais, a-t-il ajouté : “On espère que la licence et le cahier des charges de la 4G seront à l’image de la 2G, et non pas de la 3G, pour ne pas compliquer le lancement et retarder sa rentabilité.”

Amar RAFA

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

“Nous sommes prêts pour la 4G, mais…”

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0