Accueil / actualite / Pas de grande surprise au Centre
À Béjaïa, c’est le candidat du FFS, M. Bettache, actuel président de l’APW, qui a été élu dans un scrutin où ont participé 770 élus locaux sur les 839.

Pas de grande surprise au Centre

À Béjaïa, c’est le candidat du FFS, M. Bettache, actuel président de l’APW, qui a été élu dans un scrutin où ont participé 770 élus locaux sur les 839. Il a déclaré dès l’annonce des résultats : “Je rends hommage à tous ceux qui ont voté pour nous et à la mémoire d’Aït Ahmed”. La bataille a été surtout autour des voix des indépendants qui ont fait l’objet, susurre-t-on, dans les couloirs de la wilaya, de tentatives d’achat. “L’argent sale a pollué cette joute électorale”, dit-on.
Son rival, le P/APC de Béjaïa et candidat sur lequel comptait le FLN, a été le grand perdant de ce scrutin dont l’organisation a été décriée. Sans grande surprise, c'est le candidat du FLN et l'actuel P/APW de Bouira, Ziane Slimane, qui a été élu sénateur. Avec cette victoire, le FLN garde son “fief” intact puisque son prédécesseur, Gaci Abdelkader, est également du parti d'Amar Saâdani. Le taux de participation a atteint les 92,93%, soit 671 votants, sur un total de 722 élus. Tout au long de l'opération de dépouillement, Ziane Slimane et son rival du RND, Abdet Hamid, étaient au coude-à-coude, jusqu'à ce que le candidat du RND “épuise son corps électoral”, estimé à 198 élus. En face, Slimane Ziane, avec ses 276 élus, pouvait tranquillement dérouler. À titre indicatif, cinq formations politiques, à savoir le FLN, le RND, le FFS, le RCD et le MPA et un candidat indépendant, à savoir El-Hadj Moussa Tayeb, étaient en lice, afin de décrocher ce siège tant convoité. Sans grande surprise, à Médéa, c’est le candidat du FLN, Beda Ahmed, candidat du FLN, qui est ingénieur et chef d’entreprise que les 973 élus ont choisi pour sièger au Sénat.
Il est passé devant trois concurrents, le candidat du RND, Djerbali Ali, et deux indépendants, Yacine Benali et Negazi Mokhtar, deux élus des APC de Draâ Smar et Derrag. À Blida, le suspense n’a pas duré dans l’habituel duel entre le FLN et le RND et l’urne a finalement “opté” pour le candidat du RND, Samir Kacimi, qui a remporté les suffrages avec 336 voix sur un total de 509 votants. L’élu du RND est un homme d’affaires qui pèse “lourd” dans la région. Sept candidats étaient en lice. Mais le combat pour arracher un siège au Sénat s’est joué entre le candidat du FLN et celui du RND. C’est pratiquement l’éternel duel entre les deux partis et qui est souvent remporté par le représentant du parti RND. À défaut d’un candidat consensuel, le FLN s’offre un candidat “au-dessus de tout soupçon”. Il s’agit de Mohamed Abdelhak Zitouni, président de l’APW, élu sur la liste des indépendants “El-Assil”. Ce candidat, qui jouit d’une grande notoriété au sein de l’APW, a été choisi par le FLN. Le reste des candidats, comme celui du MSP, un élu de l’APC de Boufarik ou Sid Ali Bencherchali, le maire de Blida, ou encore Lounes Belmelka, un militant du FLN qui s’est présenté comme candidat libre, Aïcha Takadirt, une militante du MPA et une élue de l’APC de Bouarfa.

L. Oubira/R. B./M. El Bey/K. Fawzi

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Pas de grande surprise au Centre

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0