Accueil / actualite / Pour la promotion des produits du terroir
L’Institut de technologie moyen agricole spécialisé (ITMAS) de Boukhalfa, dans la proche banlieue de Tizi Ouzou, a accueilli hier la cérémonie de célébration de la Journée nationale de la vulgarisation agricole. La manifestation a rassemblé de nombreux producteurs locaux, notamment des viticulteurs, des apiculteurs, des artisans fromagers et des éleveurs qui ont exposé leurs divers produits agricoles. Selon Rachid Rahamnia, directeur des services agricoles de la wilaya de Tizi Ouzou, “nous entamons aujourd’hui la campagne agricole 2016-2017 et c’est sur cette base que nous avons regroupé, à l’ITMAS de Boukhalfa, les producteurs de la région pour leur rappeler que Tizi Ouzou n’est pas seulement une wilaya à vocation industrielle mais est aussi une région agro-industrielle. Par la même occasion, nous avons invité toutes les institutions en lien avec la Direction des services agricoles pour prendre part à la manifestation”. Pour le directeur de l’ITMAS de Boukhalfa, Saïd Tamene, “ce rendez-vous constitue une occasion d’échanges d’informations et d’évaluation de ce qui a été réalisé en termes de formation et de vulgarisation agricole. Cela permet encore de connaître l’impact de ces actions à l’échelle territoriale. Pour cette campagne agricole 2016-2017, nous avons initié un programme de formation au bénéfice des agriculteurs des quatre wilayas rattachées à notre institution, à savoir Tizi Ouzou, Bouira, Boumerdès et Béjaïa. Il est élaboré en partenariat avec les DSA, les chambres agricoles et les instituts techniques implantés dans ces wilayas”. De son côté, Ladouri Ramdane, président de la commission agricole à l’APW de Tizi Ouzou, relèvera la nécessité de passer à une agriculture en hors sol. “Il faut savoir que cette journée est organisée pour valoriser les potentialités agricoles de la wilaya. Nous estimons toutefois qu’il est nécessaire de passer à une agriculture en hors sol, même si cela demande plus de moyens, pour envisager la création de coopératives et d’associations bien structurées. Notre défi est de valoriser aussi nos produits du terroir tels que le miel, les figues sèches, l’huile d’olive”. Parmi les producteurs rencontrés sur place, Ibersiène Rachid, un artisan fromager de Tamassit, dans la commune d’Aghribs, et réputé dans la région pour ses produits 100% bio. Malgré sa grande volonté, cet artisan formé en Suisse est confronté à d’énormes difficultés. “Notre filière est un peu fragile. Nous avons beaucoup de difficultés, relatives notamment à la qualité du lait. Toutefois, nous pouvons produire de bons fromages qui n’ont rien à envier aux produits d’importation”, relève le fameux fromager qui regrette l’impact négatif des produits importés. K. Tighilt

Pour la promotion des produits du terroir

L’Institut de technologie moyen agricole spécialisé (ITMAS) de Boukhalfa, dans la proche banlieue de Tizi Ouzou, a accueilli hier la cérémonie de célébration de la Journée nationale de la vulgarisation agricole.
La manifestation a rassemblé de nombreux producteurs locaux, notamment des viticulteurs, des apiculteurs, des artisans fromagers et des éleveurs qui ont exposé leurs divers produits agricoles. Selon Rachid Rahamnia, directeur des services agricoles de la wilaya de Tizi Ouzou, “nous entamons aujourd’hui la campagne agricole 2016-2017 et c’est sur cette base que nous avons regroupé, à l’ITMAS de Boukhalfa, les producteurs de la région pour leur rappeler que Tizi Ouzou n’est pas seulement une wilaya à vocation industrielle mais est aussi une région agro-industrielle. Par la même occasion, nous avons invité toutes les institutions en lien avec la Direction des services agricoles pour prendre part à la manifestation”.
Pour le directeur de l’ITMAS de Boukhalfa, Saïd Tamene, “ce rendez-vous constitue une occasion d’échanges d’informations et d’évaluation de ce qui a été réalisé en termes de formation et de vulgarisation agricole. Cela permet encore de connaître l’impact de ces actions à l’échelle territoriale. Pour cette campagne agricole 2016-2017, nous avons initié un programme de formation au bénéfice des agriculteurs des quatre wilayas rattachées à notre institution, à savoir Tizi Ouzou, Bouira, Boumerdès et Béjaïa. Il est élaboré en partenariat avec les DSA, les chambres agricoles et les instituts techniques implantés dans ces wilayas”.
De son côté, Ladouri Ramdane, président de la commission agricole à l’APW de Tizi Ouzou, relèvera la nécessité de passer à une agriculture en hors sol. “Il faut savoir que cette journée est organisée pour valoriser les potentialités agricoles de la wilaya. Nous estimons toutefois qu’il est nécessaire de passer à une agriculture en hors sol, même si cela demande plus de moyens, pour envisager la création de coopératives et d’associations bien structurées. Notre défi est de valoriser aussi nos produits du terroir tels que le miel, les figues sèches, l’huile d’olive”.
Parmi les producteurs rencontrés sur place, Ibersiène Rachid, un artisan fromager de Tamassit, dans la commune d’Aghribs, et réputé dans la région pour ses produits 100% bio. Malgré sa grande volonté, cet artisan formé en Suisse est confronté à d’énormes difficultés. “Notre filière est un peu fragile. Nous avons beaucoup de difficultés, relatives notamment à la qualité du lait. Toutefois, nous pouvons produire de bons fromages qui n’ont rien à envier aux produits d’importation”, relève le fameux fromager qui regrette l’impact négatif des produits importés.

K. Tighilt

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Pour la promotion des produits du terroir

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0