Accueil / actualite / Près de 80% des récoltes perdues
Ce ne sont pas les faibles précipitations d’hier, vendredi, sur Oran, qui rassurent les fellahs de la wilaya, alors que “l’état de sécheresse”

Près de 80% des récoltes perdues

Ce ne sont pas les faibles précipitations d’hier, vendredi, sur Oran, qui rassurent les fellahs de la wilaya, alors que “l’état de sécheresse” n’est pas déclaré officiellement, mais bien visible et constaté dans toute la campagne environnante.
D’ailleurs, le ton est grave, voire catastrophé du côté des organisations des paysans, parlant de situation très sérieuse comme nous l’a déclaré le président de la Chambre des agriculteurs : “Nous pouvons dire que nous sommes entrés dans la zone rouge et la situation est vraiment grave, surtout pour les céréaliers et une partie des arboriculteurs.” Notre interlocuteur estime que pour sauver près de 50% de la récolte, il faudrait des précipitations conséquentes dans les prochains jours. Même son de cloche pour le représentant de l’UNPA, qui évoque près de 80% de perte des récoltes prévues par les céréaliers. “La plupart des grands céréaliers et des grandes cultures vont perdre 80% de leurs récoltes”, dit-il, laissant peu de place à l’optimisme.
D’ailleurs, notre interlocuteur explique que la commission de wilaya devant déclarer officiellement l’état de sécheresse devra se réunir. Et ce n’est qu’à ce moment que la question des aides aux agriculteurs sera décidée. Néanmoins, le représentant de l’UNPA explique que la récolte pourra au moins servir de fourrage. Dans la wilaya d’Oran, la céréaliculture représente quelque 54 000 ha. Mais si la situation est aussi grave avec des agriculteurs soumis aux aléas de la météo, c’est aussi et surtout parce que les terres agricoles ont un taux d’irrigation trop faible pour une agriculture qui veut se moderniser.

D. LOUKIL

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Près de 80% des récoltes perdues

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0