Accueil / Une / Saoula est resté à Oran
Comme convenu et annoncé dans ces mêmes colonnes voilà quelques jours, l’équipe professionnelle du Mouloudia d’Oran

Saoula est resté à Oran

Comme convenu et annoncé dans ces mêmes colonnes voilà quelques jours, l’équipe professionnelle du Mouloudia d’Oran a rallié hier la Tunisie pour le traditionnel stage de préparation hivernale. Après un premier envol qui les a conduits à Alger, les Rouge et Blanc d’El-Hamri ont pris le vol de la fin de matinée à destination de Tunis d’où ils rallieront la station balnéaire de Hammamet El-Yasmine, leur lieu de séjour. Si Merbah, Natèche et Lemmouchia ont rejoint le reste de la délégation qui est venue d’Oran directement à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger, le milieu de terrain Kamel Larbi a donné beaucoup de frayeurs à ses responsables en ne donnant aucun signe de vie alors que tout l’effectif avait déjà franchi le seuil de la salle d’embarquement. Ayant repris le chemin des entraînements jeudi après-midi au stade Ahmed-Zabana, les protégés de Fouad Bouali séjourneront, pour rappel, à Hammamet El-Yasmine jusqu’au 11 janvier courant, date de leur retour à Oran.
Durant leur présence en terre tunisienne, les Oranais du MCO disputeront, sauf retournement de situation, deux rencontres amicales face à des équipes locales.
Pour le seconder dans sa tâche, le patron technique des Rouge et Blanc qu’est Fouad Bouali devra, toutefois, composer sans l’entraîneur des gardiens de but, Karim Saoula, resté à Oran.
Renseignements pris, l’ancien gardien international de l’ASMO et du MCA, entre autres, n’a pas renouvelé à temps son passeport.
Ne possédant pas le fameux document de voyage, Karim Saoula a, ainsi, renoncé à accompagner l’équipe et s’est résigné à rester au pays en attendant son retour. Une donne qui a beaucoup irrité le président Belhadj Mohamed qui n’a pas toléré ce qu’il considère être une grave faute professionnelle.

R.B.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Saoula est resté à Oran

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0