Accueil / actualite / Shanghai Port pour la gestion du nouveau grand port du Centre
Le nouveau grand port du centre du pays sera implanté dans la localité côtière d’El-Hamdania, près de Cherchell, dans la wilaya de Tipasa, et le partenaire dans la réalisation et l’exploitation sera chinois.

Shanghai Port pour la gestion du nouveau grand port du Centre

Le nouveau grand port du centre du pays sera implanté dans la localité côtière d’El-Hamdania, près de Cherchell, dans la wilaya de Tipasa, et le partenaire dans la réalisation et l’exploitation sera chinois. Le gouvernement a donc définitivement tranché dans ce dossier et l’Algérie a choisi de se faire accompagner dans la construction de cette importante infrastructure par deux grands groupes chinois, CSCEC et CHCEC en l’occurrence, et dans l’exploitation par le géant Shanghai Port. Ces annonces ont été faites, hier, par le ministre des Transports, Boudjema Talaï, après la cérémonie de signature de la joint-venture, en présence du ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, des walis d’Alger et de Tipasa, de l’ambassadeur de Chine à Alger, du secrétaire général de l’UGTA et d’un représentant du Forum des chefs d’entreprise. Le gouvernement est donc passé à la phase concrétisation de ce projet après le quitus donné par le président de la République, lors d’un Conseil des ministres. La prochaine étape, d’après M. Talaï, sera de présenter devant le Conseil des participations de l’État un dossier portant création d’une société mixte algéro-chinoise, selon le principe d’actionnariat 51/49. “C’est le Conseil des participations de l’État qui fixera les conditions de ce partenariat. Cela devrait se faire avant la fin du premier trimestre en cours”, affirme le ministre. Cette étape ouvrira la voie à la création d’une société mixte qui veillera à la conduite des études, des viabilisations et à l’exploitation de l’infrastructure. Des entreprises algériennes, publiques et privées, devraient être sollicitées pour participer à la phase de réalisation du port. “À ce stade, nous n’avons pas encore déterminé les entreprises qui participeront à la construction. Mais, le principe est retenu de faire participer des sociétés algériennes à cette phase”, dira le directeur de la marine marchande et des ports, au ministère des Transports, Mohamed Ibn Boushaki, en marge de la cérémonie organisée à l’hôtel El-Djazaïr. M. Talaï a, pour sa part, indiqué qu’un avis d’appel d’offres international sera lancé pour choisir le cabinet auquel sera confiée la mission de contrôle et de suivi du projet. Interrogé sur le coût prévisionnel de cette importante infrastructure, le ministre a assuré que le nouveau port, dont la durée de réalisation a été ramenée à 7 ans, va nécessiter la mobilisation de 3,5 milliards de dollars. Quant au mode de financement du projet, ce sont les Chinois qui vont garantir les financements, sous la forme d’un emprunt pour la partie algérienne à hauteur des actions détenues. Pourquoi l’exploitation sera confiée au géant chinois Shanghai Port ? “Ce groupe est connu dans le monde pour avoir réalisé beaucoup de grands ports. En sus, le port de Shanghai est le plus grand du monde. Confier la gestion de cette infrastructure à un spécialiste du transbordement est un gage de réussite. Si nous voulons capter une partie du fret mondial, nous devons intégrer ces alliances”, répond le ministre qui explique à propos du coût du projet qu’un tel investissement ne peut être que rentable. Ce qui permet à M. Talaï de dire que “c’est un projet qui va s’autofinancer”. “Il se fera en dehors des finances publiques”, assure-t-il, à ce sujet. Et si le délai prévisionnel de réalisation du port a été fixé à 7 ans, son exploitation devrait commencer au bout de 4 ans, selon les explications fournies sur place. Le port pourrait accueillir jusqu’à 6 millions de containers et 26 millions de tonnes de marchandises. L’ambassadeur de Chine à Alger s’est dit, hier, heureux de la concrétisation de ce partenariat qu’il a qualifié de stratégique “pas seulement pour son pays et l’Algérie, mais aussi pour le reste de l’Afrique”.

Hamid Saïdani

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Shanghai Port pour la gestion du nouveau grand port du Centre

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0