Accueil / actualite / Un hommage au symbole du militantisme
Un hommage des plus émouvants a été rendu, hier, par la population d'Ath-Laqsar — à une trentaine de kilomètres au sud-est de Bouira — au défunt Hocine Aït Ahmed.

Un hommage au symbole du militantisme

Un hommage des plus émouvants a été rendu, hier, par la population d'Ath-Laqsar — à une trentaine de kilomètres au sud-est de Bouira — au défunt Hocine Aït Ahmed. Dès les premières heures de la matinée, une foule nombreuse s'est rassemblée devant le siège local du FFS, situé au centre-ville d'Ath-Laqsar. L'émotion était perceptible sur les visages des présents. Ils étaient plus de 500 à s'être réunis, afin de rappeler, s'il fallait encore le faire, l'immense perte de l'Algérie, d'un homme qui, sa vie durant, s'est battu, a milité pour que notre pays ne sombre pas dans les abîmes du despotisme et de l'intégrisme. “Si Lhocine est toujours vivant ! Il est toujours présent dans nos esprits, nos mémoires et nos cœurs”, lancera l'un des initiateurs de cet ultime hommage. Les citoyens, notamment ceux qui ont personnellement connu “Dda Lho”, comme ils aiment l'appeler, ont unanimement attesté que l'Algérie a encore perdu l'un de ses symboles, un de ceux qui ont donné espoir au peuple. “Nous n'avons pas besoin que Bouteflika ou Saâdani nous disent que Hocine Aït Ahmed est un héros ! C'est l'histoire qui le dit ! Nous n'avons pas besoin des hommages de ce pouvoir qui a tant fait de mal à notre pays et notre regretté Aït Ahmed”, clamera avec force Menas Kamel, élu FFS de la commune. L’orateur soulignera également que “les larmes de crocodile” de certains leaders politiques, sont une “insulte” à la mémoire de Hocine Aït Ahmed. Enfin, les citoyens se sont donné rendez-vous pour aujourd'hui jeudi, pour se rendre au village d'Ath-Ahmed, dans la commune d'Aïn El-Hammam, à Tizi Ouzou, où le leader historique du FFS sera enterré.

R. B.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Un hommage au symbole du militantisme

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0