Accueil / Une / Un opus de chansons engagées
Dans l'ouragan de compilations qui déferlent dans les bacs aux prémices de cette période hivernale, un volume a retenu l’attention des mélomanes. Il s’agit de l’album Edwam Lmawlana (Louange à Dieu)

Un opus de chansons engagées

Dans l'ouragan de compilations qui déferlent dans les bacs aux prémices de cette période hivernale, un volume a retenu l’attention des mélomanes. Il s’agit de l’album Edwam Lmawlana (Louange à Dieu) du groupe El Mizane de Tiaret qui vient d’être mis sur le marché, composé de six chansons engagées se rapprochant du chaâbi marocain, voire des mélodies chantées par Nass El-Ghiwane, Mechaheb ou Djil Djillala. Dans cette compilation, se mêlent aussi des touches d’autres comme le tindi, diwan, chaâbi moderne et celles de certaines musiques étrangères comme la country et le blues. Cet album, édité par Ahlem-Édition et distribué par Abdelkader Hassi, est le produit d’une série de poèmes de Hadj Ahmed Bouziane, un artiste atypique, humble et iconoclaste, un poète aux multiples facettes : tantôt l’auteur-producteur cheikh Ahmed Bouziane, tantôt le poète auquel colle le melhoun, tantôt tout simplement Ahmed Bouziane.
Curieux du monde, il est tel un troubadour qui, au fil du temps, a aiguisé son chemin dans le paysage poétique, toujours fécond d’un germe créatif. L’opus est concocté, faut-il le préciser, avec une composition musicale de Ahmed Oudjedi et arrangé par Redouane Bouchouachi pour une mise en scène de ce groupe de sept artistes aux doigts agiles : Kacem Mhamed dit Tas à la batterie, Oudjedi Ahmed à la mandole, Benchaïb Mhamed au tamtam, Mersad Ishak avec sa guitare basse… Le groupe s’est illustré dernièrement, à l’occasion de la fête du Mawlid Ennabawi, dans une soirée animée à la maison de la Culture de Tiaret, aux côtés des artistes de renom à l’instar des Algérois Rahim Djarbouaâ et Mohamed Lotfi Brahimi ainsi que Adda Guerouani et Fayçel Boukhetache. Le groupe El-Mizane s’est distingué, en cette occasion, par l’interprétation de plus d’une dizaine de poèmes de cheikh Ahmed Bouziane, avec un orchestre pilote Alger-Tiaret composé de 14 musiciens. Cette fête, exclusivement religieuse, a été agrémentée par la représentation, sur scène, de quatre poètes de renom, à savoir Haithem Saâd Ziane de Djelfa, Derrouiche Abdeldjalil de Constantine, Mohamed Halim Tobal de Médéa et Mezioud Ahmed de Tiaret. Une soirée concentrée de sons festifs, étonnants et généreux, mêlant différents accents, notamment ceux du chaâbi moderne.

R. S

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Un opus de chansons engagées

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0