Accueil / Une / Une facilité d’accès sélective
Si l’accès de la pompe à essence de Bir Mourad Raïs est aisé pour les automobilistes venant dans l’itinéraire de l’avenue Mohammedi (ex-Clair bois), d’El Mouradia ou de l’autre avenue des Trois-frères-Bouadou vers le sommet de côte du bd Slimane-Amirat, en revanche, ce n’est pas du tout le cas pour d’autres usagers qui dévalent dans le sens lieudit la Côte vers la placette du village de Bir Mourad Raïs. Ceux-là se heurtent à l’interdiction de tourner à gauche pour s’approvisionner en carburant. D’où l’obligation de continuer sur leur lancée jusqu’au carrefour en “folie” de Bir Mourad Raïs, qu’ils doivent contourner à hauteur de la station de transport urbain de la localité, pour pouvoir revenir enfin sur leurs pas (ou plutôt sur leurs roues). Et de là, il leur est loisible d’avoir enfin l’accès à la station-service. Alors, et connaissant le goulet d’étranglement qu’il y a, à longueur de journée, au rond-point de Bir Mourad Raïs, beaucoup préfèrent aller voir ailleurs que de s’engluer dans la misère d’un trafic à l’allure de tortue. Ne faudrait-il pas y remédier pour que cette station soit enfin ce relais qui profitera à l’usager d’où qu’il vienne ? En attendant, force est d’admettre qu’il y a un manque à gagner pour le gérant que nous ne connaissons ni d’Adam ni d’Ève, et une perte de temps pour l’automobiliste en proie à une panne sèche ! Vous avez dit “Time is money ?”. L. N.

Une facilité d’accès sélective

Si l’accès de la pompe à essence de Bir Mourad Raïs est aisé pour les automobilistes venant dans l’itinéraire de l’avenue Mohammedi (ex-Clair bois), d’El Mouradia ou de l’autre avenue des Trois-frères-Bouadou vers le sommet de côte du bd Slimane-Amirat, en revanche, ce n’est pas du tout le cas pour d’autres usagers qui dévalent dans le sens lieudit la Côte vers la placette du village de Bir Mourad Raïs. Ceux-là se heurtent à l’interdiction de tourner à gauche pour s’approvisionner en carburant. D’où l’obligation de continuer sur leur lancée jusqu’au carrefour en “folie” de Bir Mourad Raïs, qu’ils doivent contourner à hauteur de la station de transport urbain de la localité, pour pouvoir revenir enfin sur leurs pas (ou plutôt sur leurs roues). Et de là, il leur est loisible d’avoir enfin l’accès à la station-service. Alors, et connaissant le goulet d’étranglement qu’il y a, à longueur de journée, au rond-point de Bir Mourad Raïs, beaucoup préfèrent aller voir ailleurs que de s’engluer dans la misère d’un trafic à l’allure de tortue. Ne faudrait-il pas y remédier pour que cette station soit enfin ce relais qui profitera à l’usager d’où qu’il vienne ? En attendant, force est d’admettre qu’il y a un manque à gagner pour le gérant que nous ne connaissons ni d’Adam ni d’Ève, et une perte de temps pour l’automobiliste en proie à une panne sèche ! Vous avez dit “Time is money ?”.

L. N.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Une facilité d’accès sélective

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0