Accueil / actualite / Usine Volkswagen : Bouchouareb lève les contraintes administratives
La prochaine visite d’une délégation du groupe Volkswagen pour la finalisation du dossier constitue une étape décisive pour concrétiser le projet. Une délégation du groupe Sovac, représentant officiel du groupe allemand Volkswagen en Algérie, a été reçu, samedi, par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb. Dans un communiqué rendu public, le groupe Sovac a indiqué que cette rencontre avait pour objectif “de s’enquérir de l’état d’avancement des négociations au sein de la commission mixte chargée du suivi du projet de production des véhicules par le groupe Sovac, en partenariat avec le groupe allemand Volkswagen”. Dirigée par le P-DG du groupe, Mourad Oulmi, cette délégation a eu l’opportunité de débattre, dans le détail, la prochaine visite d’une nouvelle délégation du groupe Volkswagen pour la finalisation du dossier. En ce sens, le ministre “a d’abord confirmé le choix de la wilaya de Relizane pour abriter ce projet de grande envergure”, a précisé Sovac. Ensuite, les deux parties ont longuement discuté de l’importance du projet et l’engagement du groupe Volkswagen à produire plusieurs modèles dès la première année de son installation à travers son partenaire en Algérie, à savoir Sovac. “Le ministre s’est personnellement engagé à suivre l’avancement du projet jusqu’à la sortie de la première voiture Volkswagen made in Algeria, durant le premier semestre de l’année 2017”, a encore indiqué la même source qui précise, par ailleurs, que “M. Bouchouareb a également assuré la levée de toutes les contraintes administratives qui risquent de retarder l’avancement du projet”. De son côté, M Oulmi a affirmé que “cette nouvelle rencontre nous permet de bien avancer. Nous sommes rassurés que les négociations évoluent vite et que nous allons atteindre l’objectif que nous nous sommes assigné, à savoir présenter la première voiture Volkswagen à la 20e édition du Salon international de l’automobile d’Alger (SIAA-2017)”. Il faut savoir que le dossier d’installation d’une usine de montage à Relizane a connu plusieurs étapes. La plus décisive étant la visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à Berlin. Après quoi, M. Oulmi, le P-DG du groupe Sovac, a confirmé que cette usine aura une capacité de production de 10 000 unités pour la première année, à savoir en 2017, et de près de 100 000 unités à l’horizon 2022. Avec un investissement de 170 millions d’euros, le groupe Sovac devra ainsi fructifier un terrain d’une superficie de 150 ha basé à Relizane. Trois modèles seront assemblés, dont Volkswagen Polo Classique, le pick-up Amarok et Skoda Octavia. À moyen terme, Sovac compte exporter plusieurs modèles, d’autant que son projet constitue une aubaine pour la région de Relizane en termes de création d’emploi. Du coup, cette énième étape permettrait au groupe Sovac d’entamer les travaux de viabilisation de cette assiette de terrain attribuée pour accueillir ce projet grandiose. De leur côté, les Allemands ont affiché leur ambition de développer l’industrie automobile en collaboration avec le groupe Sovac et ne comptent pas s’arrêter au montage, puisqu’ils prévoient de développer un tissu de sous-traitance d’équipementiers à même d’atteindre un taux d’intégration national avoisinant 45% à court terme. FARID BELGACEM

Usine Volkswagen : Bouchouareb lève les contraintes administratives

La prochaine visite d’une délégation du groupe Volkswagen pour la finalisation du dossier constitue une étape décisive pour concrétiser le projet.

Une délégation du groupe Sovac, représentant officiel du groupe allemand Volkswagen en Algérie, a été reçu, samedi, par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb. Dans un communiqué rendu public, le groupe Sovac a indiqué que cette rencontre avait pour objectif “de s’enquérir de l’état d’avancement des négociations au sein de la commission mixte chargée du suivi du projet de production des véhicules par le groupe Sovac, en partenariat avec le groupe allemand Volkswagen”. Dirigée par le P-DG du groupe, Mourad Oulmi, cette délégation a eu l’opportunité de débattre, dans le détail, la prochaine visite d’une nouvelle délégation du groupe Volkswagen pour la finalisation du dossier. En ce sens, le ministre “a d’abord confirmé le choix de la wilaya de Relizane pour abriter ce projet de grande envergure”, a précisé Sovac.
Ensuite, les deux parties ont longuement discuté de l’importance du projet et l’engagement du groupe Volkswagen à produire plusieurs modèles dès la première année de son installation à travers son partenaire en Algérie, à savoir Sovac. “Le ministre s’est personnellement engagé à suivre l’avancement du projet jusqu’à la sortie de la première voiture Volkswagen made in Algeria, durant le premier semestre de l’année 2017”, a encore indiqué la même source qui précise, par ailleurs, que “M. Bouchouareb a également assuré la levée de toutes les contraintes administratives qui risquent de retarder l’avancement du projet”. De son côté, M Oulmi a affirmé que “cette nouvelle rencontre nous permet de bien avancer. Nous sommes rassurés que les négociations évoluent vite et que nous allons atteindre l’objectif que nous nous sommes assigné, à savoir présenter la première voiture Volkswagen à la
20e édition du Salon international de l’automobile d’Alger (SIAA-2017)”. Il faut savoir que le dossier d’installation d’une usine de montage à Relizane a connu plusieurs étapes. La plus décisive étant la visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à Berlin. Après quoi, M. Oulmi, le P-DG du groupe Sovac, a confirmé que cette usine aura une capacité de production de 10 000 unités pour la première année, à savoir en 2017, et de près de 100 000 unités à l’horizon 2022.
Avec un investissement de 170 millions d’euros, le groupe Sovac devra ainsi fructifier un terrain d’une superficie de 150 ha basé à Relizane.
Trois modèles seront assemblés, dont Volkswagen Polo Classique, le pick-up Amarok et Skoda Octavia. À moyen terme, Sovac compte exporter plusieurs modèles, d’autant que son projet constitue une aubaine pour la région de Relizane en termes de création d’emploi.
Du coup, cette énième étape permettrait au groupe Sovac d’entamer les travaux de viabilisation de cette assiette de terrain attribuée pour accueillir ce projet grandiose.
De leur côté, les Allemands ont affiché leur ambition de développer l’industrie automobile en collaboration avec le groupe Sovac et ne comptent pas s’arrêter au montage, puisqu’ils prévoient de développer un tissu de sous-traitance d’équipementiers à même d’atteindre un taux d’intégration national avoisinant 45% à court terme.

FARID BELGACEM

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Usine Volkswagen : Bouchouareb lève les contraintes administratives

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0