Accueil / Une / “Yennayer : une date, un repère national, une histoire millénaire”
La célébration de Yennayer, jour de l'an berbère, a retrouvé toute sa signification, toute sa splendeur et toute sa solennité en Kabylie

“Yennayer : une date, un repère national, une histoire millénaire”

La célébration de Yennayer, jour de l'an berbère, a retrouvé toute sa signification, toute sa splendeur et toute sa solennité en Kabylie où les citoyens reviennent de plus en plus à ses rituels et réjouissances dans toutes les villes et tous les villages des contrées les plus reculées. Et si les caprices de la météo ont fait qu'il règne un temps printanier dans la région, les citadins, tout comme les villageois, se réjouissent de faire la fête qui risque de s'étaler sur plusieurs jours. Et pour cause, le traditionnel concours de “Miss Kabylie” a dressé son chapiteau, avant-hier, au Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou et vu la lauréate Tartag Tinhinane élue Miss Kabylie de cette 11e édition du concours.
Comme chaque année, la direction de la culture a mobilisé toutes ses infrastructures, telles que la maison de la culture Mouloud-Mammeri, son annexe d'Azazga, le Théâtre régional Kateb-Yacine, l'École des beaux-arts d'Azazga et la bibliothèque principale pour concocter, en collaboration avec l'ensemble du mouvement associatif, une semaine culturelle, qui s'étale du 9 au 16 janvier, placée sous le thème révélateur de “Yennayer : une date, un repère national, une histoire millénaire” pour rappeler la dimension nationale d'une fête ancestrale que l'on a confinée stupidement dans les régions berbérophones.
La grande fête a débuté à la Maison de la culture avec l'inauguration, sur fond de troupes folkloriques, d’une exposition relatant le patrimoine culturel de la wilaya suivi d'un atelier de contes pour enfants animé par l'association Grain magique de DBK puis la projection d'un film pédagogique Tirza n tmusni autour de la maison traditionnelle kabyle ainsi qu'une conférence sur Yennayer. La seconde journée sera marquée demain par une journée d'étude sur l'histoire de Yennayer qui comprendra un cycle de communications données par des hommes de lettres et des universitaires portant sur “Yennayer : une fête, une culture et un patrimoine à sauvegarder”, “Yennayer : le symbole du renouveau amazigh ; une histoire à revisiter”, “Yennayer : présages et célébrations” et enfin “Yennayer mythe et réalité”.
Et si de nombreuses festivités sont encore prévues dans des établissements scolaires, des centres culturels, des maisons de jeunes et des villages répartis à travers toute la wilaya de Tizi Ouzou, le jour “J”, en l'occurrence ce mardi 12 février correspondant au 1er jour de l'an berbère 2966, sera marqué par l'organisation d'un grand carnaval “Ayrad” qui sera animé par des troupes théâtrales alors que la traditionnelle “Waâda n’Yennayer” et le grand concert “Spécial Yennayer” se dérouleront à la maison de la culture Mouloud-Mammeri.

Mohamed HAOUCHINE

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

“Yennayer : une date, un repère national, une histoire millénaire”

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0